C’est au hasard d’une visite dans une librairie que la femme de théâtre Marie Brassard a découvert l’ouvrage Beat Attitude, qui l’a fouettée au point de s’en inspirer pour un spectacle hors-normes présenté en ce moment au Théâtre de Quat’Sous. Les éclipsées en question sont toutes ces poétesses reléguées au second plan du mouvement littéraire de la Beat Generation dans les années 50, au profit d’écrivains célébrés comme Jack Kerouac, William S. Burroughs, Allen Ginsberg et d’autres, tous des hommes.

De cette anthologie de la Beat au féminin, qui réunit 15 voix distinctes cherchant en littérature une cohérence dans le chaos, la metteure en scène Marie Brassard et ses quatre interprètes ont conservé les écrits rebelles de sept d’entre elles, oubliées par l’Histoire. Ce sont Elise Cowen, Diane di Prima, Hettie Jones, Leonore Kandel, Denise Levertov, Janine Pommy Vega et Anne Waldman. Le choix des écrivaines, radicales et insoumises, comme le travail de recherche sur leur vie, s’est fait en collégialité et avec la sensibilité personnelle des échanges entre les comédiennes et la metteure en scène.

Lire la suite sur Sors-tu.ca