Gros dimPhilippe Brach. Grosse semaine, en fait. Après avoir remporté le Félix de l’Album Alternatif de l’année au Premier Gala de mercredi dernier, il en rajoutait deux autres et pas les moindres lors du grand Gala de l’ADISQ dominical : Spectacle de l’année – Auteur compositeur-interprète, et le prestigieux trophée de l’Auteur ou compositeur de l’année, qu’il partage avec Gabriel Desjardins pour l’album Le Silence des troupeaux. Lun arrêt au Théâtre du Vieux-Terrebonne ce samedi 3 novembre.

« L’art du spectacle, j’irais pas jusqu’à dire que c’est un art qui se perd, mais il y en a de moins en moins, nous partageait-il en coulisses peu après le gala de dimanche.  On ne perd pas en qualité, mais en quantité oui. Parce que les diffuseurs n’ont pas d’argent pour plugger des shows qui ne vendent pas de billets, ou que les gens ne connaissent pas. Il nous manque cette espèce de vibe de boîte à chansons qu’on avait avant, de venir voir un show sans trop savoir c’est quoi. »

Lire la suite sur Sors-tu.ca